skip to Main Content
Nous Vivons Comme Nous Respirons

Nous vivons comme nous respirons

La respiration est le premier acte que l’on fait en venant au monde. C’est aussi le dernier que l’on fait en quittant le monde. Elle nous accompagne tout au long de notre vie.

Elle se modifie selon les circonstances. Effort physique, peur, stress, joie sont autant de facteurs qui vont faire varier son amplitude, sa fréquence….et sa qualité….

Dans sa complétude, une inspiration possède 3 dimensions: 

Profondeur, le ventre se gonfle

Largeur, les côtes s’écartent

Longueur, les épaules se soulèvent et l’espace sous-claviculaire se remplit d’air

A présent, portez un instant attention à votre respiration. Utilisez-vous vraiment ces 3 dimensions lorsque vous respirez ?

En fait, la plupart d’entre nous n’utilisons qu’une infime partie de notre capacité respiratoire. C’est un peu comme si nous ne vivions que dans l’entrée d’une grande maison, laissant les autres pièces à l’abandon et vivant de façon étriquée.

Pourtant cette respiration est essentielle à la qualité de notre vie et de notre bien être. 

La respiration est la seule fonction autonome (nous n’avons pas besoin de réfléchir pour respirer) que nos pouvons prendre en charge: nous pouvons allonger les temps d’inspire, les temps d’expire, nous pouvons amplifier notre respiration, varier sa fréquence, la ralentir…

Et tout cela va se répercuter sur notre corps. « Il existe une relation directe entre la fréquence respiratoire, l’humeur et l’état du système nerveux autonome »(Sat Bir Singh Khalsa, professeur à la faculté de médecine d’Harvard à Boston, qui effectue des recherches sur le yoga et la méditation.

 

Une respiration complète, ample et lente va ralentir notre rythme cardiaque et le régulariser. Elle va apporter l’oxygénation nécessaire au fonctionnement de chacun de nos organes, de nos cellules. Elle va calmer le mental et les pensées à tout va.

Rien que le fait de porter attention à notre respiration ralentit déjà son rythme et nous permet de mieux respirer.

Finalement prendre en charge sa respiration, c’est déjà un premier pas pour prendre en charge sa vie.

Nous pouvons décider de respirer plus calmement, et ainsi prendre le recul dont nous avons besoin dans notre vie.

Je vous propose l’exercice suivant:

Assis, le dos droit, fermez les yeux, et prenez quelques instants pour observer votre respiration, sans jugement. Observez si votre respiration est longue,  courte, si votre ventre est souple, comment se placent vos inspires et vos expires…

Poser vos mains l’une sur l’autre sur votre ventre, sous votre nombril. Doucement, sans forcer, pousser vos mains vers l’avant à l’aide de votre respiration à chaque inspiration, et laisser les redescendre à chaque expiration…

Allonger progressivement les temps d’inspire et d’expire.

Réaliser l’exercice plusieurs minutes en restant concentré sur votre respiration, vos sensations…

Amener à présent vos mains de chaque côté de votre taille, comme si vous vous teniez la taille, au niveau de vos côtes basses. A chaque respiration, poussez vos mains à l’aide de votre inspiration, laissez vos côtes s’écarter à l’inspiration, puis à l’expiration, laissez vos côtes se refermer. 

Allonger progressivement les temps d’inspire et d’expire.

Réaliser l’exercice plusieurs minutes en restant concentré sur votre respiration et vos sensations….

Poser ensuite vos mains sous vos clavicules et amenez votre respiration à cet endroit. Laisser vos mains se soulever à chaque inspire, puis s’abaisser à chaque expire. Sentez l’air qui gonfle cette partie haute de vos poumons.

Réaliser l’exercice plusieurs minutes en restant concentré sur votre respiration

A présent réaliser une inspiration complète en commençant à partir du ventre, qui se gonfle, en poursuivant en écartant vos côtes puis en continuant en soulevant les épaules, puis expirer en effectuant le chemin inverse, les épaules se baissent, les côtes se referment, et le ventre se dégonfle.

Réaliser l’exercice plusieurs minutes en restant concentré sur votre respiration.

Reprenez une respiration naturelle et accueillez les sensations, le calme, la souplesse de votre respiration.

Cet exercice vous apportera un effet calmant immédiat.

Vous pouvez le reprendre régulièrement. Votre respiration deviendra plus ample naturellement au fur et à mesure de l’entraînement.

 

 

 

 

 

Back To Top